Sélectionner une page
Temps de lecture : 6 minutes

Pour de nombreux parents séparés qui s’investissent dans leur parentalité, devoir gérer toute l’organisation familiale, l’éducation des enfants et toute la logistique tout en travaillant peut être épuisant. Alors comment diminuer cette charge mentale pour être un parent séparé plus épanoui ?

 Qu’est-ce que la charge mentale pour un parent séparé ?

 

Pour commencer, la charge mentale, d’une manière générale, c’est tout ce à quoi nous devons penser en permanence pour que nos journées se déroulent bien.

C’est tout ce que nous devons gérer et les actions à mener pour notre famille.

Pour les parents séparés avec une garde alternée ou partagée, c’est aussi de devoir « se remettre dans le bain » à chaque fois que nous retrouvons nos enfants.

Car notre vie est aussi une vie en alternance.

C’est-à-dire que nous vivons des périodes (plus ou moins longues) sans enfant.

C’est alors le grand calme à la maison et même la détente….

Et quand les enfants reviennent,  nous vivons des périodes plutôt intenses !

Et ça, c’est selon l’âge des enfants, de leur caractère, du soutien familial… ou encore si nous avons retrouvé quelqu’un avec qui nous partageons notre foyer et qui  nous donne un coup de main. 

Ainsi, nous, parents séparés, avons l’avantage d’avoir du temps pour nous reposer en l’absence des enfants.

Et d’un autre côté, il faut toujours s’adapter et se réadapter.

S’adapter à la solitude pour les célibataires, s’adapter au silence, au vide.

Puis s’adapter au bruit des enfants, leurs disputes, aux journées et soirées qui passent si vite, à leurs nombreuses sollicitations.

Et une fois qu’on a retrouvé le rythme… hop, c’est déjà fini, les enfants repartent chez leur autre parent.

Maintenant que mon fiston a plus de 9 ans et qu’il est plus autonome, je souffle !

Tout se passe bien plus facilement.

Mais je n’ai pas oublié toutes les années précédentes 😀 (bon j’avais un souci de santé, ça jouait beaucoup !).

Et pour les parents solos qui doivent assumer seuls leurs enfants, la charge mentale est totale…

Voici une infographie qui résume les différents éléments de charge mentale d’un parent.

Je vous invite à me faire part dans les commentaires de ce qui vous stresse dans votre vie de parent, et que je n’aurais pas mentionné. Ainsi, je pourrai actualiser ce document. 

 

charge mentale
Se sentir seul

Avec tout cela, notre cerveau est soumis à rude épreuve !

Et ça peut être déstabilisant aussi de passer de cette vie à 100 à l’heure au vide d’un seul coup.

Bon pas tout à fait le vide puisque comme on va le voir dans la partie suivante, on a aussi de quoi s’occuper en l’absence des enfants !

Quelles astuces mettre en place pour nous soulager et nous permettre d’être plus épanoui ?

 

Les maitres-mots pour baisser la charge mentale : anticipation et organisation

 

En l’absence des enfants :

Faire les plus grosses tâches ménagères

  • Se mettre à jour de lessives, repassage,  changer les draps, faire le grand ménage..

Le but est de soulager votre quotidien quand vous serez avec eux, tout en leur permettant de participer quand même au bon fonctionnement au quotidien, comme le rangement, mettre la table etc…

  • Je vous invite à découvrir l’article sur l’importance de conserver des tâches ménagères pour nos enfants ici 😉

Trouver et choisir des recettes équilibrées

  • Ajouter les ingrédients dans la liste des courses (perso, je les ajoute au fur et à mesure dans mon appli drive)
  • Vous serez ainsi en mesure de préparer des plats équilibrés pour les enfants quand ils seront là. (sans stresser de ne pas savoir quoi leur faire à manger…)
  • Si vous êtes motivé, vous pouvez aussi vous lancer dans le Batchcooking !

Quand les enfants sont présents

Pour alléger votre quotidien, vous pouvez : 

Préparer le maximum la veille au soir 

  • la tenue du lendemain (enfant et parent)
  • le cartable ou le sac à langer, le sac de sport
  • le petit déj (mais laissez le beurre et le lait au frigo quand même !)

Et aussi :

  • Déléguer à vos enfants des tâches adaptées à leur âge.
  • Faire un planning des responsabilités de chacun sur tableau blanc aimanté.
  • Avec des mots pour les grands, des images pour les petits.

Vous mettez 2 colonnes sur le tableau : à faire / fait.

Quand la tâche est réalisée, ils changent le carton représentant leur tâche à réaliser pour la colonne “fait”.

Ainsi, chacun sait ce qu’il a à faire sans que vous ayez à le répéter plusieurs fois.

  • Créer des routines : en faisant ces activités de façon routinières, il n’y aura plus de jeu de négociation. L’enfant saura que c’est non négociable.

Il faut de la patience au début, mais une fois que la routine est adoptée, c’est juste génial.

Vous permettez ainsi à vos enfants de développer leur sens de la discipline et leur autonomie.

Dans les débuts de la séparation :

Ecrire une fiche mémo pour vous avec :

  • Toutes les tâches du matin et du soir
  • Les fourchettes horaires dans lesquelles elles doivent être accomplies.

Ainsi, vous maitrisez votre temps et vous pensez à tout.

Pour la partie organisation, vous pouvez utiliser des astuces comme :

  • Investir dans un robot de cuisine pour faire les repas pendant le bain des petits : le repas peut cuire en toute sécurité pendant que vous vous en occupez. (exemple : Cookéo, Thermomix etc en fonction de votre budget et de votre goût pour la cuisine…)

Vous n’en pouvez plus d’être réveillé plusieurs nuits par semaine parce que votre enfant mouille son lit et ça vous stresse ? 

Je vous partage mon astuce à partir d’environ 5/6 ans, selon la maturité de l’enfant bien sûr.

Avoir un matelas de secours déjà préparé dans sa chambre, avec un pyjama de secours et une serviette de toilette + de quoi s’éclairer.

Demander à l’enfant de se débrouiller seul la nuit s’il pense que c’est possible et qu’il n’a pas d’autre problème.

Lui dire que si c’est juste un pipi au lit et qu’il arrive à se rendormir alors qu’il lui suffit de changer de lit.

Et lui expliquer que vous nettoierez le lendemain.

J’espère ne pas vous  perturber en vous parlant de cette astuce personnelle, mais ça marche très bien !

Le lendemain, félicitez votre enfant de s’être débrouillé comme un grand et remerciez-le de vous avoir laissé dormir. Objectif : zéro culpabilisation, 100% de positif pour l’encourager.

Bon par contre, ça ne marche PAS pour les cauchemars… dans ces moments-là, les jeunes enfants ont besoin d’être réconfortés

Organisation du rythme de garde

Même si de plus en plus de papas s’impliquent dans leur paternité, la réalité est que les femmes sont encore une très large majorité à assumer la garde principale des enfants.

Au moins 2 raisons principales à cela :

  • Certains pères ne se sentent pas capables d’assumer leurs enfants la moitié du temps ou sont contraints par leurs horaires professionnels.
  • Les mères n’acceptent pas de laisser leurs enfants en garde alternée.

D’après cette toute dernière étude qui vient de sortir : 

Seulement 12% des enfants de parents séparés en France sont en garde alternée.

Ce qui fait que près de 9 enfants sur 10 sont assumés principalement par l’un des parents.

Et c’est donc ce parent qui assume seul toute la charge mentale !

Ainsi, il est primordial de bien réfléchir au mode de garde que vous souhaitez pour vos enfants. 

Certes, ce choix aura un impact direct sur vos enfants, mais aussi sur votre quotidien et sur votre charge mentale. 

Bien sûr, dans certaines situations, il ne s’agit pas d’un choix.

Alors quoiqu’il en soit…

Autorisez-vous à recharger vos batteries.

  • Vous pouvez peut-être demander une aide extérieure ? la famille, les amis peuvent peut-être vous aider à avoir quelques heures de relai ponctuellement.

 

  • Vous avez le droit de vous accorder des moments de répit pour souffler. Rien de tel qu’une séance de sport, de la méditation, sophrologie, du yoga, une leçon de musique ou tout autre loisir qui vous plait.

 

  • Vous pouvez avoir recours aux écrans pour occuper vos enfants le temps que vous puissiez recharger les batteries. Soyez tout de même attentif aux durées maximales recommandées en fonction de l’âge de vos enfants.

En cas de craquage : ne restez pas dans votre coin… DEMANDEZ DE L’AIDE ! 

Quelques outils pour vous aider à vous organiser au quotidien.

Rien de révolutionnaire. Mais ce qui est important, c’est la façon de vous en servir parfois. 

Agenda

Notez TOUT dans la même appli agenda

– les périodes avec et sans enfants,

– tous vos rendez-vous, les anniversaires,

– notez les horaires des moments que vous vous accordez pour vous,

– notez les créneaux pour les courses, le ménage, etc. (google Agenda, c’est pas mal et tout est sauvegardé en cas de perte ou panne du téléphone)

Appli de rappels

– pour les factures à payer,

– les prises de RDV, etc.

Application des tâches à effectuer comme l’appli Habit Now – recommandée par une de mes bonnes amies 😉

– notez tout ce que vous avez à faire par ordre d’importance.

Et constatez visuellement votre progression dans votre journée et jour après jour.

To do list

– à faire avec modération

Perso, je mets tout dans le téléphone pour ne plus avoir des post-it de partout qui trainent… et je préfère comme ça.

 

Et vous, quel est le poids de votre charge mentale ?

Quelles sont les actions que vous allez mettre en place pour vous sentir mieux et pour vous sentir mieux dans votre quotidien ? 

Milie Siméon

Coach consultante Parents Séparés

Pour partager ce site à vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
%d blogueurs aiment cette page :