Sélectionner une page
Temps de lecture : 8 minutes

C’est une situation délicate quand on voit son enfant manquer d’estime de soi. Je cherchais depuis un moment comment faire pour travailler sur ce sujet en particulier tout en renforçant notre lien. J’avais essayé les paroles encourageantes, la valorisation, mais ce n’est pas suffisant. Et finalement, une solution s’est présentée à moi tout naturellement : le sport.

|

Renforcer la confiance en soi de notre enfant par le sport est plus puissant que les grands discours.

Nous sommes allés dans un magasin de sport juste avant qu’ils ferment pour raison de confinement.

A la base, c’est parce qu’il fallait une nouvelle tenue de sport pour fiston.

En effet, il aime déjà naturellement beaucoup le sport : il fait de l’athlétisme toutes les semaines, du vélo et de la trottinette. 

Et dans le magasin, il me demande s’il peut avoir un ballon de basket.

Et c’est là que tout a commencé.

Entendre les demandes de l’enfant liées au sport & faire les bons choix

Certes, nous ne pouvons pas accepter toutes les demandes de notre enfant : la vie de parent solo oblige encore plus à être attentif à nos dépenses.

Et c’est ce qui m’est venu en tête à ce moment-là : est-ce un achat utile ?

Ou est-ce que c’est une envie éphémère qui va passer ?

Quand il y a une demande, il y a plusieurs solutions qui s’ouvrent à nous.

On peut dire tout simplement « non » ou repousser la réponse à plus tard.

Ou bien envisager l’achat.

Et dans ce dernier cas, il y a encore au moins 2 solutions :

  • L’enfant finance lui-même son achat avec son argent de poche ou l’argent qu’il a économisé de ses anniversaires etc. C’est le choix que je fais quand je trouve que l’objet manque d’intérêt. 
  • Le parent finance l’achat parce qu’il y a un réel intérêt et l’achat est perçu comme un investissement.

Ainsi, quand il s’agit d’une demande liée à au sport ou à la créativité, que l’enfant est enthousiaste et que le budget est acceptable, il n’y a plus qu’à foncer.

C’est un investissement utile, et encore + en période de confinement.

Et il n’y a pas besoin de s’inscrire en club : juste de profiter de cette activité de façon ludique. 

Et même si l’enfant n’utilise l’objet que quelques semaines, il aura eu plaisir à :

  • Jouer avec son nouvel objet,

 

  • Découvrir des stratégies pour mieux s’en servir : découverte solo, avec un parent/un proche, un camarade, un tuto YouTube…

 

  • Le manipuler et expérimenter par lui-même,

 

  • Être actif, en mouvement,

 

  • Enfin, il saura s’il apprécie cette expérience ou non : ainsi, il forge son caractère et ses préférences.

 

L’estime de soi de l’enfant est renforcé par tout ce qui est autour du sport

 

Communication enfant-parent positive :

– L’enfant a été entendu par son parent dans sa demande,

– Il a appris à demander quelque chose qui lui tient à cœur,

– Et il se sent estimé par ses parents : il sent qu’il a de la valeur.

De plus :

– L’enfant utilise le nouvel objet et se concentre dessus : développement de la concentration.

– Il y consacre du temps et de l’énergie, ce qui lui créé des émotions positives.

– Il peut partager ses découvertes, ses avancées ou réalisations à son entourage.

– Dans le sport il y a des règles et des compétences à maitriser : il découvre donc les règles de son sport et développe les compétences associés. 

– Enfin, dans le sport, il y a également un savoir-être à acquérir, ce qui est très bénéfique pour les enfants qui ont un trouble du comportement. 

|

Laisser son enfant tester différentes activités, c'est lui ouvrir tout un monde d'expériences qui lui seront utile dans sa vie d'adulte.

Et il n’y a pas besoin de dépenser des sommes extravagantes.

Jouer au basket dans le quartier pour se défouler et développer son estime de soi

Des accessoires simples qui permettent à l’enfant de renforcer son estime de soi en faisant du sport

Les enfants n’ont pas besoin d’une tonne de jouets.

D’ailleurs, plus il y a de jouets et plus c’est compliqué pour eux de ranger leur chambre !

Si votre budget est limité, il n’y a pas à culpabiliser de devoir dire non pour un achat onéreux, du moment que la raison est expliquée à l’enfant. 

Mais vous pouvez aussi lui dire que c’est envisageable. Il pourra, par exemple, mettre de côté l’argent qu’il aura à différentes occasions ou encore mener des actions pour collecter de l’argent (participer au lavage de la voiture familiale pour les ado par exemple).

En attendant, il y a des accessoires qui l’aideront à avoir une meilleure confiance en lui en toute simplicité et qui sont à des prix abordables.

3 accessoires de sport simples mais qui fonctionnent !

 

Le ballon : budget à moins de 15 euros

Un simple ballon dans le sport qui lui plait avec la pompe à air permettra aux enfants de tous âges, y compris les adolescents, de se défouler dans un parc ou sur un terrain de foot, de basket, de rugby…

L’enfant ou l’ado court, se dépense, s’amuse : tout y est pour qu’il ait confiance en lui.

Il peut apprendre à manipuler le ballon pour faire des figures de style ou jouer.

Il peut jouer seul et avec d’autres personnes (dans le respect des gestes sanitaires).

En freestyle ou avec des règles.

Et c’est bien meilleur pour sa santé que lorsqu’il reste dans le canapé devant une console.

C’est également une excellente alternative quand on ne peut pas lui acheter un vélo ou qu’on n’a pas la place pour le stocker.

La corde à sauter, excellent pour le cardio : un budget de moins de 10 euros

J’ai également fait l’expérience de la corde à sauter à la demande de mon enfant, et ce fut un investissement très rentable. Pour quelques euros, mon enfant a passé des heures et des heures à en faire et il continue encore. 

Il a adoré voir ses performances évoluer jour après jour, aussi bien en nombre de sauts qu’en technicité. C’était fun pour lui et il a donné envie à plusieurs enfants autour de lui d’en faire avec lui.

Il a appris des autres enfants dans notre entourage et à l’école, ainsi que de vidéos en ligne.

La corde à sauter est un excellent sport pour le cardio !

De plus, en temps de confinement et couvre-feu, l’enfant peut en faire aussi en intérieur, enfin, si vous n’avez pas de voisins en dessous de chez vous bien sûr…

Nous, on en a, alors fiston a appris à sauté à pas de chat, ce qui fait que ses pieds ne font pas de bruit au sol 😊

Attention aux préjugés :

La corde à sauter n’est :

– Pas que pour les filles. Les garçon adorent aussi. 

– Pas que pour les enfants : de nombreux sportifs l’utilisent pour muscler leur cardio car c’est vraiment une activité intense et facile à pratique en tous lieux, intérieur comme extérieur. 

 

Et si vous pouvez, le vélo et/ou la trottinette pour un vent de liberté tout en faisant du sport : budget 50 euros d’occasion

 

Le vélo et la trottinette permettront à l’enfant de s’évader tout en faisant du sport, de créer du lien avec les autres enfants, de se dépenser. Bref, tout est réuni.

Par contre, si vous vous laissez séduire par ces articles, pensez bien aux protections !

Les protections adaptées pour chaque pratique sont indispensables. 

Et quand l’enfant devient assez mature, il peut aller faire du vélo seul et profiter de la liberté de se déplacer en toute autonomie. 

Les bénéfices immédiats du sport pour nos enfants

 

En faisant du sport, l’enfant développe ses muscles, son cœur est renforcé et son corps sécrète des endorphines, comme vous pourrez le lire plus en détail ici ce qui lui apporte une sensation de bien-être et de détente.

Votre enfant s’est dépensé donc il est plus calme, son sommeil est meilleur.

Il apprend le goût de l’effort en voyant ses progrès petit à petit.

Il découvre aussi ce qu’est la motivation et vous, vous pouvez constater la sienne : je ne sais pas comment sont vos enfants, mais le mien, quand il veut sortir faire du sport, il s’accroche jusqu’à ce que je lui propose un créneau !

Le sport est excellent pour renforcer l’estime de soi des enfants qui ont des difficultés scolaires / troubles de l’apprentissage

Si votre enfant est atypique et qu’il peut faire du sport, c’est une activité idéale pour lui car il n’aura pas de problème pour lire, écrire ou compter comme à l’école.

Son estime de soi ne sera donc pas malmenée comme ça peut être le cas dans le cadre scolaire. 

Il peut ainsi être valorisé dans un autre domaine de sa vie, s’exprimer librement et oublier ses contrariétés.

En outre, il apprendra aussi à canaliser son attention, son énergie et ses gestes pour jouer.

De plus, il sera dans un contexte où il peut faire de nouvelles rencontres, ce qui est appréciable surtout en ce moment.

Au jour où j’écris, les sports en extérieur sont autorisés, même les sports collectifs :

  • Dans un rayon de 10 km sans licence (activités libres)
  • Dans un rayon de 30 km avec licence

Et accompagner votre enfant dans ses sorties sportives n’aura pas des vertus que pour lui : il en aura pour vous aussi.

Excellent pour les parents qui veulent créer du lien et faire du sport aussi

Si vous aussi vous avez besoin de vous bouger, de perdre les quelques kilos accumulés pendant les confinements, alors n’hésitez plus : sortez faire du sport avec votre enfant.

Dans les villes, il y a des terrains de sport un peu partout et qui vous permettront de vous y mettre.

Selon votre état de santé et l’âge de votre enfant, vous pouvez envisager les sorties à vélo, la marche en forêt, la course à pied, jouer au basket, foot, etc,

Concernant les balades à vélo, j’ai commencé à sortir avec fiston en ville quand il avait 6 ans. Il roulait sur le trottoir et moi sur la route.

Et seulement les dimanches car il y a moins de circulation, c’est plus facile pour traverser et moins dangereux.

J’ai apprécié ce type de sortie parce qu’il était tellement content qu’il faisait en sorte de bien écouter les consignes.

Si cet article vous a intéressé

Vous aimerez sûrement lire celui-ci

Les 10 signes qui montrent que vous un super parent solo

Conclusion

Depuis le passage au magasin de sport il y a 10 jours, nous sommes allés jouer 4 fois ensemble au « basket » en mode libre, dont 2 fois avec des amis qui nous ont rejoint.

Ces moments de convivialité font beaucoup de bien dans notre contexte actuel, dans le respect des règles des mesures sanitaires.

Je suis aussi allée jouer une fois toute seule pour m’entrainer quand fiston était chez son papa 😉 et je vais renouveler cette expérience car ça me plait beaucoup à moi aussi.

Budget total : pour 1 ballon et 1 pompe à ballon : 13 euros.

J’ai trouvé que fiston était beaucoup plus calme grâce à cette nouvelle activité et que sa confiance en lui commençait à s’améliorer.

De plus, nous pouvons discuter le long du trajet à pied pour aller sur le terrain, ce qui créé une occasion propice à la discussion en mode détente. Et nous rions et nous amusons sur le terrain : ça n’a pas de prix. 

Avec ça et les balades en forêt, j’espère que nous sommes sur la bonne voie pour améliorer réellement sa confiance en lui tout en renforçant notre relation maman-fiston ❤️

 

Et vous, quel sport aimeriez-vous partager avec votre enfant ?

Pour partager ce site à vos proches
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
%d blogueurs aiment cette page :